Mise en garde de la CODEX 83 sur les agissements des élu·es RN du Var

Dans un tract distribué dans les boites aux lettres varoises, le RN se présente comme la « force d’avenir ». Mais quel avenir nous prépare-t-il ? Voyons ce que font leurs élu·es dans le Var ! Continuer de lire Mise en garde de la CODEX 83 sur les agissements des élu·es RN du Var

Présentation de la Coordination varoise contre l’extrême-droite (CODEX 83)

Avec la CODEX 83 – COordination Départementale contre l’EXtrême-droite – créée en 2014, des représentant·es de syndicats, de partis politiques, d’associations et collectifs ont décidé de se regrouper pour lutter contre l’extrême-droite dans le Var. À l’époque, le département – encore dominé par la droite depuis la désindustrialisation des années 80 et qui a déjà vu le le FN prendre la mairie de Toulon en 1995 (J.M. Le Chevalier)  – voit un autre FN entrer au Sénat après avoir été élu maire de Fréjus en 2014 (D. Rachline). Un déclic pour les militant·es anti-fascistes varois·es ! Ils et elles créent donc la CODEX 83 sous la forme d’une coordination qui se réunit plusieurs fois par an. Composée aujourd’hui d’une quinzaine d’organisations adhérentes, ses membres, grâce à l’implantation de ses représentants, couvrent la […] Continuer de lire Présentation de la Coordination varoise contre l’extrême-droite (CODEX 83)

Le cahier revendicatif de SOLIDAIRES

L’Union syndicale Solidaires a un projet global de transformation sociale (anticapitaliste, féministe, internationaliste, antiraciste et écologique) qui repose sur un certain nombre de principes : l’intérêt général, la mise en commun des ressources, le partage des richesses, l’égalité des droits, le respect des libertés fondamentales, la préservation de l’environnement. Continuer de lire Le cahier revendicatif de SOLIDAIRES

À Châteauvallon, sur tes épaules…

Rapide historique de Châteauvallon, lieu culturel qui en 1996 se heurta à la censure de l’ex maire FN de Toulon (il n’est jamais inutile de le rappeler !) suivie d’une présentation du spectacle de danse contemporaine « SUR TES ÉPAULES » qui aura lieu le 19 novembre à Châteauvallon et qui dénonce l’assignation des femmes à une place secondaire. Continuer de lire À Châteauvallon, sur tes épaules…

« Lumière sur assemblée brune » : un fascicule de 80 pages pour autopsier les imposteurs du RN à l’Assemblée nationale !

Quelques mois après les élections législatives de juin 2022, l’association VISA (Vigilance et initiatives syndicales antifascistes) publie un fascicule intitulé « Lumière sur assemblée brune – Autopsie des imposteurs RN à l’Assemblée ». Ce recueil de 80 pages présente les biographies des 89 député·es d’extrême droite membres du groupe parlementaire du RN. Il est disponible au prix unitaire de 2 euros. Extrait du texte figurant au dos de la couverture et bon de commande au format PDF : […] Continuer de lire « Lumière sur assemblée brune » : un fascicule de 80 pages pour autopsier les imposteurs du RN à l’Assemblée nationale !

« Histoire(s) de se rencontrer » du 12 au 16 octobre au Mas-d’Azil : un festival engagé !

Le festival « Histoire(s) de se rencontrer ! » se déroulera sous le parrainage d’Edgar Morin du 12 au 16 oct. 2022 au Mas d’Azil en Ariège (09). Artistes, conférenciers/cières et spectateurs/trices questionneront la transmission et la narration de l’Histoire par différents biais (théâtre, danse, slam, conférences, échanges, musique, chorale, exposition, installation artistique, livres et cinéma) et à travers différents thèmes (l’univers concentrationnaire, la traite négrière, le colonialisme, le travail forcé, le génocide des Tutsi, le sexisme, les racismes, les migrations, l’écocide…). Continuer de lire « Histoire(s) de se rencontrer » du 12 au 16 octobre au Mas-d’Azil : un festival engagé !

Après les législatives, nos luttes feront toutes les différences !

L’Union syndicale Solidaires, indépendante de tout parti politique, retient plusieurs éléments de ce scrutin. Les élections législatives ont été marquées par une abstention extrêmement massive qui montre l’affaiblissement croissant de la démocratie représentative. La forte progression de l’extrême-droite en nombre de député-es est très inquiétante. Alors qu’il avait été élu en 2017 avec la promesse de combattre l’extrême droite, le président de la république, ses ministres et député·es en portent une lourde responsabilité. En multipliant les mesures antisociales, ils ont favorisé le désespoir. En adoptant des lois liberticides, ils ont couru après le discours et le projet de société de l’extrême-droite. Par ailleurs, on ne peut renvoyer dos à dos un parti raciste et une autre force politique, créer des amalgames, sans salir le débat public et s’esquiver ensuite de la responsabilité d’avoir facilité l’élection de députés d’extrême droite. Les urnes ont confirmé l’élection de deux ministres accusés de violences sexuelles. Pour Solidaires, l’écoute réelle de la parole des femmes et la lutte contre les violences sexistes et sexuelles a encore un long chemin à faire. Le choix de maintenir de telles personnes au gouvernement marque là aussi le déni de cette lutte essentielle par le pouvoir macronien. Un pas en arrière pour la parité en politique avec 37% de femmes élues députées à l’issue des législatives (soit un recul de 2% par rapport à 2017). Continuer de lire Après les législatives, nos luttes feront toutes les différences !

Législatives : danger pour les femmes et les LGBTQ dans la 2e circonscription du Var

Parmi les candidat·es d’extrême-droite investi·es pour les élections législatives dans la deuxième circonscription du Var (circo dans laquelle je vis et qui regroupe Ollioules, La Valette-du-Var, Solliès-Pont, Le Revest-les-Eaux et quelques quartiers de Toulon), on trouve Laure Lavalette, l’une des dix porte-paroles de Marine Le Pen lors de la présidentielle. Qui est Laure Lavalette ? Dans un article publié le 3 mai dernier dans le journal « Le Monde », elle est présentée comme partisane au sein du RN d’une « ligne très réactionnaire ». En effet, en mars 2014, elle a co-signé un texte réclamant l’abrogation de la loi sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Puis, en 2019, dans une lettre écrite au maire de Toulon, elle a qualifié de « propagande LGBTQ » la programmation d’un théâtre de la ville. Enfin, plus récemment, elle a manifesté son opposition à la loi sur l’allongement du délai de l’IVG. Alors danger ! Avec elle à l’Assemblée nationale, les droits des femmes et des LGBTQ seraient clairement menacés ! Continuer de lire Législatives : danger pour les femmes et les LGBTQ dans la 2e circonscription du Var

Néoréformisme : gare au nouvel « espoir à gauche » !

Éditorial du numéro de juin 2022 d’Alternative Libertaire, le journal de l’UCL (Union communiste libertaire) : Aujourd’hui, parce que LFI a un programme néoréformiste et des chances d’accéder au pouvoir, on assiste au retour d’un phénomène disparu depuis près d’un quart de siècle : l’ « espoir à gauche ». La présidentielle de 2022 a recomposé le paysage politique en trois pôles : la droite autour de LRM/Renaissance ; l’extrême droite autour du RN ; la gauche autour de La France insoumise. Le leadership de LFI déplace le centre de gravité de la gauche de gouvernement. Pas jusqu’à la « gauche radicale » comme on l’entend parfois dans les médias, mais vers un néoréformisme. Avec un programme certes moins radical que le Programme commun de 1972 ou les « 110 propositions » du PS de 1981, mais nettement plus que la Gauche plurielle (PS-PCF-Verts-MDC-PRG) de 1997. Cela faisait longtemps que la social-démocratie était morte dans ses prétentions à changer la vie ; elle n’était même plus réformiste ; l’électorat n’en attendait plus rien ; Hollande à l’Élysée, en 2012, avait été un non-événement. Aujourd’hui, parce que LFI a un programme néoréformiste et des chances d’accéder au pouvoir, on assiste au retour d’un phénomène disparu depuis près d’un quart de siècle : l’ « espoir à gauche ». Des pans entiers de l’électorat et du mouvement social vont y voir le salut. Cela peut bousculer les révolutionnaires qui avaient perdu l’habitude de compter avec un tel acteur dans le paysage. À nous de savoir nous appuyer sur la politisation positive que ce néoréformisme peut entraîner, tout en prévenant contre les illusions qu’il véhicule : prétendre créer une société écologique et sociale sans rompre avec le capitalisme ? C’est impossible. Continuer de lire Néoréformisme : gare au nouvel « espoir à gauche » !