[Vidéo] Prise de parole intersyndicale faite le 1er mai à Toulon avant le départ de la manif

Le 1er mai 2022, trois manifestations étaient organisées dans le Var à l’appel des syndicats CGT, FSU, UNSA et Solidaires. À Toulon, un millier de personnes étaient présentes. Dans cet article, un enregistrement vidéo de la prise de parole intersyndicale faite avant le départ de la manif. Continuer de lire [Vidéo] Prise de parole intersyndicale faite le 1er mai à Toulon avant le départ de la manif

Stop aux nuisances sonores liées aux activités du circuit Paul Ricard !

Depuis un an, des habitant·es du Castellet, du Beausset, d’Evenos et de la Cadière d’Azur se mobilisent contre les nuisances sonores liées aux activités de ce circuit de course auto et moto. Ils/elles demandent la réduction drastique des jours et horaires d’activité, la mise en œuvre de moyens plus efficace pour réduire les bruits d’émission des moteurs, l’interdiction (à l’exception des grandes compétitions) de tourner les weekends, dimanches et jours fériés. Continuer de lire Stop aux nuisances sonores liées aux activités du circuit Paul Ricard !

Boris et Natacha 

« Boris et Natacha » est une chanson française enfantine de Jean Naty-Boyer que j’ai apprise lorsque j’étais au CM2 et qui, deux ans plus tard au collège (parallèlement à mon engouement pour le roman « Michel Strogoff » de Jules Verne), m’a donné envie de choisir le russe comme deuxième langue vivante, langue dont j’ai poursuivi l’apprentissage jusqu’au Bac. Extrait : « Dans la forêt blanche d’Ukraine / Glisse une blanche troïka / Dans le silence elle promène / Petit Boris et Natacha / Raconte-nous, petite mère / Ce qu’ils ont vu sur le chemin / Raconte-nous, petite mère / Jusqu’à demain ». Même si cette chanson n’a aucun lien avec la guerre, je la dédie quand même à tous les enfants d’Ukraine, de Russie et d’ailleurs, victimes de l’impérialisme et du colonialisme ! Continuer de lire Boris et Natacha 

La Sainte Barbe : un moment fort chez les mineurs et leurs familles

Depuis plus de cent ans, le 4 décembre (jour de la Sainte Barbe) est un moment fort chez les mineurs et leurs familles. Même si la prétendue fonction protectrice d’une « sainte » relève selon moi de la superstition, la célébration de cette fête ne me dérange pas tant qu’elle ne s’oppose pas à l’esprit de lutte des salarié·es et au combat syndical. Continuer de lire La Sainte Barbe : un moment fort chez les mineurs et leurs familles

Projection le 27/11 au Pradet du documentaire « Pot de thé, pot de fer » (sur la lutte des ex-salarié-es de l’usine FRALIB de Gémenos)

Samedi 27 novembre à 17h30 dans les serres de l’association « Rayons de sourires », 757 avenue Ganzin au Pradet (cf. le grand portail avec l’arrosoir géant), l’UCL-Toulon organise la projection du documentaire « Pot de thé, pot de fer » réalisé en 2011 par Claude Hirsh. Ce film raconte les débuts de la lutte menée par les salarié·es de l’usine FRALIB de Gémenos (à 10 km de Marseille et 45 km de Toulon) contre la menace de fermeture de leur entreprise pour cause de délocalisation. Extrait du synopsis officiel : « Ils parlent de leurs conditions de travail, de leur révolte contre le patron et le capitalisme, de leur lutte pour continuer à travailler ici, maintenant, collectivement, pour eux, pour leurs enfants. Ils s’interrogent. Ils résistent. Ils s’affirment ». La projection (entrée à prix libre) sera suivie d’un apéro-débat puis d’un repas partagé. Continuer de lire Projection le 27/11 au Pradet du documentaire « Pot de thé, pot de fer » (sur la lutte des ex-salarié-es de l’usine FRALIB de Gémenos)

[Vidéo] Guerre d’Espagne : Federica Montseny, « la femme qui parle »

« La femme qui parle » est un film réalisé en mars 2021 par Laura Mañá, produit par Televisió de Catalunya (TV3, chaîne de télévision catalane) et sous-titré en français. Synopsis : « Vaut-il la peine de trahir ses propres idéaux pour ce qui vous semble être un bien plus grand ? Au milieu de la guerre civile espagnole, l’influence de l’anarcho-syndicalisme a amené Federica Montseny au gouvernement de la République. Elle l’accepte à contrecœur pour empêcher la montée du fascisme et devient la première femme ministre d’Espagne et d’Europe. Après la guerre, Montseny s’est exilée en France, où elle fait face à un procès d’extradition qui met à l’épreuve ses fortes convictions. Si elle le perd, elle retournera dans l’Espagne de Franco pour être exécutée ». Continuer de lire [Vidéo] Guerre d’Espagne : Federica Montseny, « la femme qui parle »

Petite vidéo du rassemblement « Pèr que viscon nòsti lengo » organisé à Toulon

Le 29 mai 2021 a eu lieu à Toulon un rassemblement dans le cadre de la mobilisation « Pour que vivent nos langues » destinée à contester la politique linguicide du ministre de l’Éducation nationale et la décision du Conseil constitutionnel de juger anticonstitutionnel l’enseignement par immersion des langues régionales. Pour la vidéo que j’ai réalisée à cette occasion, j’ai choisi de mettre en exergue l’une des chansons interprétées en provençal par les manifestant·es. Il s’agit de « L’estaca », une chanson écrite à l’origine en catalan par Lluís Llach pendant la dictature du général espagnol Francisco Franco, puis devenue un symbole universel de lutte pour la liberté. La chanson est construite à partir d’une métaphore – celle d’un pieu (estaca en catalan) auxquels les êtres humains sont attachés et qu’il s’agit de faire tomber en tirant sur une corde – et à partir du dialogue entre le narrateur et un grand-père. Plusieurs idées sont mises en avant : la nécessité de s’unir pour être plus fort, les efforts et la persévérance que requièrent toute lutte, l’importance de transmettre le flambeau aux jeunes générations. Continuer de lire Petite vidéo du rassemblement « Pèr que viscon nòsti lengo » organisé à Toulon