Aux origines de Noël : les fêtes païennes liées au solstice d’hiver

Jadis, les chrétiens ne célébraient pas Noël. Ce n’est qu’à partir du IIe siècle que la date de naissance de Jésus devint une question importante pour l’Église catholique et que des recherches furent entreprises pour déterminer cette date. Plusieurs hypothèses furent formulées car certaines sources évoquaient le 28 mars, d’autres le 19 avril, d’autres encore le 20 mai. Finalement, vers l’an 300, le choix de l’Église se porta sur le 25 décembre, ceci afin de concurrencer (en les christianisant) les rites qui étaient célébrés depuis des siècles autour de cette date et qui étaient très vivaces dans la culture populaire. En effet, bien avant l’apparition du christianisme, l’époque du solstice d’hiver était une période charnière de l’année. Nos ancêtres craignaient les périodes de l’année durant lesquelles la nuit tombe de plus en plus tôt car ils/elles connaissaient l’importance de la lumière du soleil dans la germination des plantes, la croissance des cultures, la reproduction des animaux et par conséquent l’alimentation des êtres humains. Parallèlement, ils/elles avaient observé que la durée du jour recommençait à s’allonger autour du 21 décembre. Continuer de lire Aux origines de Noël : les fêtes païennes liées au solstice d’hiver

La Sainte Barbe : un moment fort chez les mineurs et leurs familles

Depuis plus de cent ans, le 4 décembre (jour de la Sainte Barbe) est un moment fort chez les mineurs et leurs familles. Même si la prétendue fonction protectrice d’une « sainte » relève selon moi de la superstition, la célébration de cette fête ne me dérange pas tant qu’elle ne s’oppose pas à l’esprit de lutte des salarié·es et au combat syndical. Continuer de lire La Sainte Barbe : un moment fort chez les mineurs et leurs familles

Restauration : le guide « Le Bouche à Oreille » dénonce la loufoque mention « Fait maison »

Dans sa rubrique « L’os et l’arête » de novembre 2021, « Le Bouche à Oreille » (guide de restaurants du Sud-Est provençal) épingle les restaurateurs qui détournent la législation du « fait maison », les organisations patronales de la restauration qui sont satisfaites de cette législation ainsi que la complicité de l’État et celle du lobby industriel agro-alimentaire. Chose peu courante dans un guide destiné aux consommateurs/trices, l’auteur n’oublie pas de soutenir les salarié·es de la restauration en rappelant le montant indécent de leurs salaires ! Continuer de lire Restauration : le guide « Le Bouche à Oreille » dénonce la loufoque mention « Fait maison »

Projection le 27/11 au Pradet du documentaire « Pot de thé, pot de fer » (sur la lutte des ex-salarié-es de l’usine FRALIB de Gémenos)

Samedi 27 novembre à 17h30 dans les serres de l’association « Rayons de sourires », 757 avenue Ganzin au Pradet (cf. le grand portail avec l’arrosoir géant), l’UCL-Toulon organise la projection du documentaire « Pot de thé, pot de fer » réalisé en 2011 par Claude Hirsh. Ce film raconte les débuts de la lutte menée par les salarié·es de l’usine FRALIB de Gémenos (à 10 km de Marseille et 45 km de Toulon) contre la menace de fermeture de leur entreprise pour cause de délocalisation. Extrait du synopsis officiel : « Ils parlent de leurs conditions de travail, de leur révolte contre le patron et le capitalisme, de leur lutte pour continuer à travailler ici, maintenant, collectivement, pour eux, pour leurs enfants. Ils s’interrogent. Ils résistent. Ils s’affirment ». La projection (entrée à prix libre) sera suivie d’un apéro-débat puis d’un repas partagé. Continuer de lire Projection le 27/11 au Pradet du documentaire « Pot de thé, pot de fer » (sur la lutte des ex-salarié-es de l’usine FRALIB de Gémenos)

La prison : réalités et alternatives

Les utopiques (cahiers de réflexions publiés par l’Union syndicale Solidaires) viennent de sortir. Le dossier de ce numéro 18 est consacré à la prison. Il s’inscrit pleinement dans la démarche de Solidaires : à la fois une revue syndicale ouverte à tous les sujets et un outil de débat où sont exprimées des idées parfois divergentes. Continuer de lire La prison : réalités et alternatives

Noms en provençal des 153 communes du Var (dont Ollioules) et de leurs habitant·es

Le site « Les Carnets du Revest » a mis en ligne un tableau présentant les noms et surnoms en langue provençale des 153 communes du Var et de leurs habitant·es. Gramaci pour cette initiative ! Je profite de l’occasion pour publier ici la photo d’un des panneaux bilingues placés à plusieurs des entrées d’Ollioules (Ouliéulo), la belle petite cité provençale (la bèla pichòta cuitat prouvençalo) dans laquelle je vis. Continuer de lire Noms en provençal des 153 communes du Var (dont Ollioules) et de leurs habitant·es

[Vidéo] Guerre d’Espagne : Federica Montseny, « la femme qui parle »

« La femme qui parle » est un film réalisé en mars 2021 par Laura Mañá, produit par Televisió de Catalunya (TV3, chaîne de télévision catalane) et sous-titré en français. Synopsis : « Vaut-il la peine de trahir ses propres idéaux pour ce qui vous semble être un bien plus grand ? Au milieu de la guerre civile espagnole, l’influence de l’anarcho-syndicalisme a amené Federica Montseny au gouvernement de la République. Elle l’accepte à contrecœur pour empêcher la montée du fascisme et devient la première femme ministre d’Espagne et d’Europe. Après la guerre, Montseny s’est exilée en France, où elle fait face à un procès d’extradition qui met à l’épreuve ses fortes convictions. Si elle le perd, elle retournera dans l’Espagne de Franco pour être exécutée ». Continuer de lire [Vidéo] Guerre d’Espagne : Federica Montseny, « la femme qui parle »

Georges Brassens : « une philosophie de vie teintée d’humanisme et de révolte »

Cette année, et particulièrement ce mois d’octobre, a marqué le centenaire de la naissance de Georges Brassens. Comme beaucoup d’entre vous je suppose, cet artiste m’a profondément marqué (et ce, dès mon enfance). Ne pas l’évoquer ici était donc impossible ; d’où ce petit article ! Mais quelle chanson choisir pour illustrer ma publication ? « Le gorille » ? (que je sifflotais à la fin des années 1970 lorsque que je collais à Valenciennes des affiches de la FA contre la peine de mort). « La non-demande en mariage » ? (au son de laquelle je me suis marié 😉 en 1996 à Lille grâce à la perspicacité d’une adjointe au maire, Véronique David, qui connaissait les convictions profondes de ma compagne, Véronique Marchand, et de moi-même concernant l’institution du mariage). De « La mauvaise réputation » à « Stances à un cambrioleur » en passant par « Le Blason »… la liste des chansons que j’adore est longue. Finalement, j’ai choisi « La complainte des filles de joie » car l’utilisation par certaines personnes (y-compris dans les milieux militants) de l’expression « fils de pute » pour insulter leurs ennemis m’a toujours énervé. Comme le chante Brassens : « Il s’en fallait de peu, mon cher, que cette putain ne fût ta mère » ! Continuer de lire Georges Brassens : « une philosophie de vie teintée d’humanisme et de révolte »

Hommage du Comité des sans papiers du Nord (CSP 59) à Bertrand Deconinck

La sale et terrible maladie vient de nous enlever notre cher camarade de combat Bertrand, militant anarchiste qui a été un des militants de la première heure de la lutte pour la régularisation de tous les sans papiers et de la naissance du CSP59. Continuer de lire Hommage du Comité des sans papiers du Nord (CSP 59) à Bertrand Deconinck

« Ay Carmela ! » le 26 novembre à Toulon

Vendredi 26 novembre à 20h45 à l’espace COMEDIA de Toulon, Lionel Sautet et la compagnie « Les funambules » présentent une adaptation de « Ay Carmela ! », pièce de théâtre de J. Sanchis Sinisterra. Extrait de la présentation officielle du spectacle : Espagne, 1938, zone nationaliste. Paulino traîne dans un théâtre vide. Le fantôme de Carmela vient réveiller leurs connivences et leurs désillusions. Flash-back. Carmela et Paulino, artistes ambulants capturés par les troupes franquistes, doivent improviser un spectacle de variété en l’honneur de l’armée fasciste. Dans la salle, la fine fleur de la croisade nationaliste, en armes, mais aussi quelques-uns de leurs prisonniers, jeunes volontaires des Brigades internationales. Continuer de lire « Ay Carmela ! » le 26 novembre à Toulon

Marche pour le climat le 6/11 à Toulon

La COP26 se déroulera du 1er au 12 novembre dans la ville de Glasgow en Écosse. Six années après la tenue de la COP21 qui a donné naissance à l’accord de Paris, la COP26 devait être la première étape clef permettant de vérifier sa mise en œuvre et son efficacité.Pour limiter les conséquences du changement climatique, le réchauffement de la planète doit être contenu sous 2 °C. C’est l’engagement qui a été pris lors de la COP21 à Paris. Mais pour tenir cet objectif, les États doivent redoubler d’efforts. Le dernier rapport du GIEC montre que nous ne réduisons malheureusement pas suffisamment nos émissions de gaz à effet de serre et que le réchauffement risque de dépasser 3 °C avec des conséquences irréversibles pour l’humanité.  Continuer de lire Marche pour le climat le 6/11 à Toulon

Zola et « Germinal » : la vision d’un faux-frère

Une adaptation télévisuelle du roman « Germinal » d’Émile Zola a été réalisée cette année par David Hourrègue. Sortie sur la plateforme Salto le 1er septembre sous la forme de six épisodes de 52 minutes chacun, cette mini-série sera diffusée sur France 2 à partir du 26 octobre. L’occasion de relire la critique écrite par mon ami et camarade lillois Joao-Manuel Gama à l’occasion de la sortie en 1993 de l’adaptation cinématographique réalisée par Claude Berri… Continuer de lire Zola et « Germinal » : la vision d’un faux-frère