Deux célèbres chansons subversives relatives à la Première Guerre mondiale

« La chanson de Craonne », du nom du village de Craonne (département de l’Aisne), est une chanson écrite en 1915 (de manière anonyme, ceci afin d’échapper à la répression exercée par l’État à l’encontre des soldats osant critiquer leur commandement). Le deuxième couplet et le refrain final possèdent un caractère profondément anticapitaliste et révolutionnaire. Quant à « La butte rouge », c’est une chanson écrite en 1923 par Montéhus sur une musique de Georges Krier. Elle fait référence à la butte Bapaume, un endroit situé près du petit village de Berzieux (Marne) où en décembre 1914 les autorités militaires de l’époque sont responsables d’un carnage qui aurait pu être évité. Comme la chanson présentée précédemment, « La butte rouge » affirme une profonde conscience de classe. Continuer de lire Deux célèbres chansons subversives relatives à la Première Guerre mondiale

« Histoire(s) de se rencontrer » du 12 au 16 octobre au Mas-d’Azil : un festival engagé !

Le festival « Histoire(s) de se rencontrer ! » se déroulera sous le parrainage d’Edgar Morin du 12 au 16 oct. 2022 au Mas d’Azil en Ariège (09). Artistes, conférenciers/cières et spectateurs/trices questionneront la transmission et la narration de l’Histoire par différents biais (théâtre, danse, slam, conférences, échanges, musique, chorale, exposition, installation artistique, livres et cinéma) et à travers différents thèmes (l’univers concentrationnaire, la traite négrière, le colonialisme, le travail forcé, le génocide des Tutsi, le sexisme, les racismes, les migrations, l’écocide…). Continuer de lire « Histoire(s) de se rencontrer » du 12 au 16 octobre au Mas-d’Azil : un festival engagé !

Le 24 sept. à Toulon, l’Institut d’Histoire Sociale de la CGT 83 fête son 10e anniversaire

Samedi 24 septembre à Toulon, l’Institut d’Histoire Sociale (IHS) de la CGT du Var fête son dixième anniversaire. Cet évènement débutera à 9h du matin par une conférence-débat présentée par le président de l’IHS national et consacrée à l’importance de la mémoire ouvrière. La conférence-débat sera suivie d’une expo sur les dix ans d’activité de l’IHS vus par son journal « Luttes et Mémoire du Var ». Ensuite, un apéritif sera proposé aux personnes présentes. Enfin, un repas fraternel […] Continuer de lire Le 24 sept. à Toulon, l’Institut d’Histoire Sociale de la CGT 83 fête son 10e anniversaire

Moussu T e lei Jovents : un groupe oscillant entre légèreté, poésie et engagement social

« Moussu T e lei Jovents » est un groupe basé à La Ciotat. Il est composé de Tatou (chanteur du groupe Massilia Sound System), Blù (guitariste du groupe Massilia Sound System et Oai Star), Jamilson (percussionniste brésilien), Stef K (percussions) et Denis (batterie). Son style musical va du blues à la musique brésilienne en passant par les opérettes de Vincent Scotto. Quant aux textes, ils oscillent entre légèreté, poésie et engagement social. Continuer de lire Moussu T e lei Jovents : un groupe oscillant entre légèreté, poésie et engagement social

Pouvoirs, politique, mouvement social (n°19 de la revue « Les utopiques »)

Le n° 19 (printemps 2022) de la revue « Les utopiques », publiée aux éditions Syllepse par l’Union syndicale Solidaires, porte sur trois termes : pouvoirs, politique et mouvement social. L’articulation de ces trois termes a traversé l’histoire du mouvement ouvrier, et, en cette veille d’élections présidentielle et législatives, continue à interpeller. Présentation du sommaire par le comité éditorial : Dans une telle période, revenir sur cette question est un enjeu nécessaire pour « les jours d’après ». Indépendance et autonomie (les deux n’étant pas identiques) ou, a contrario, « courroie de transmission » du « Parti », recherche d’un débouché politique aux luttes, tout cela continue de polariser les débats parmi celles et ceux qui veulent changer la société. Continuer de lire Pouvoirs, politique, mouvement social (n°19 de la revue « Les utopiques »)

Il était une fois sur la colline de la Courtine…

Télo est brune, vive et de petite taille. Elle fait partie du peuple celto-ligure des Salyens et plus précisément de la tribu des Camatulliques. Ce soir, elle a ressenti le besoin de marcher un peu et de s’isoler. Alors, au lieu d’aller remplir sa cruche à l’un des deux puits situés dans l’enceinte du village, Télo a préféré utiliser celui qui a été foré à l’extérieur, juste derrière le côté est du mur d’enceinte, entre l’une des deux carrières du village et le bastion du levant. Si elle avait pu, elle serait descendue en bas de la colline, sur le versant ouest ; là où coule une source dont l’eau, toujours abondante, se jette ensuite dans la Reppe ; là où elle est née douze ans plus tôt ; là où sa mère l’a prénommée Télo en hommage à la déesse celto-ligure des sources. Mais le village se trouve au sommet d’une colline à 885 pieds d’altitude. Quant au sentier le plus court menant à la source, il est escarpé, rocailleux et envahi de ronces. Télo a beau être agile et vigoureuse […] Continuer de lire Il était une fois sur la colline de la Courtine…

Aux origines de Noël : les fêtes païennes liées au solstice d’hiver

Jadis, les chrétiens ne célébraient pas Noël. Ce n’est qu’à partir du IIe siècle que la date de naissance de Jésus devint une question importante pour l’Église catholique et que des recherches furent entreprises pour déterminer cette date. Plusieurs hypothèses furent formulées car certaines sources évoquaient le 28 mars, d’autres le 19 avril, d’autres encore le 20 mai. Finalement, vers l’an 300, le choix de l’Église se porta sur le 25 décembre, ceci afin de concurrencer (en les christianisant) les rites qui étaient célébrés depuis des siècles autour de cette date et qui étaient très vivaces dans la culture populaire. En effet, bien avant l’apparition du christianisme, l’époque du solstice d’hiver était une période charnière de l’année. Nos ancêtres craignaient les périodes de l’année durant lesquelles la nuit tombe de plus en plus tôt car ils/elles connaissaient l’importance de la lumière du soleil dans la germination des plantes, la croissance des cultures, la reproduction des animaux et par conséquent l’alimentation des êtres humains. Parallèlement, ils/elles avaient observé que la durée du jour recommençait à s’allonger autour du 21 décembre. Continuer de lire Aux origines de Noël : les fêtes païennes liées au solstice d’hiver

La Sainte Barbe : un moment fort chez les mineurs et leurs familles

Depuis plus de cent ans, le 4 décembre (jour de la Sainte Barbe) est un moment fort chez les mineurs et leurs familles. Même si la prétendue fonction protectrice d’une « sainte » relève selon moi de la superstition, la célébration de cette fête ne me dérange pas tant qu’elle ne s’oppose pas à l’esprit de lutte des salarié·es et au combat syndical. Continuer de lire La Sainte Barbe : un moment fort chez les mineurs et leurs familles

[Vidéo] Guerre d’Espagne : Federica Montseny, « la femme qui parle »

« La femme qui parle » est un film réalisé en mars 2021 par Laura Mañá, produit par Televisió de Catalunya (TV3, chaîne de télévision catalane) et sous-titré en français. Synopsis : « Vaut-il la peine de trahir ses propres idéaux pour ce qui vous semble être un bien plus grand ? Au milieu de la guerre civile espagnole, l’influence de l’anarcho-syndicalisme a amené Federica Montseny au gouvernement de la République. Elle l’accepte à contrecœur pour empêcher la montée du fascisme et devient la première femme ministre d’Espagne et d’Europe. Après la guerre, Montseny s’est exilée en France, où elle fait face à un procès d’extradition qui met à l’épreuve ses fortes convictions. Si elle le perd, elle retournera dans l’Espagne de Franco pour être exécutée ». Continuer de lire [Vidéo] Guerre d’Espagne : Federica Montseny, « la femme qui parle »

Le site archéologique d’Olbia-en-Provence

Située à Hyères-les-Palmiers sur un léger promontoire en bord de mer, le site archéologique d’Olbia-en-Provence est l’unique témoin, conservé dans l’intégralité de son plan, d’un réseau de colonies-forteresses fondées en 325 avant notre ère par la cité phocéenne de Massalia (l’actuelle Marseille). Depuis quelques semaines, le site dispose d’un nouvel aménagement permettant de mieux circuler autour des vestiges, de mieux comprendre l’architecture du site et son évolution (de la période grecque à la période romaine), de mieux imaginer le mode de vie de ses habitant·es. Continuer de lire Le site archéologique d’Olbia-en-Provence

Le 12 juin à la Seyne-sur-Mer à l’occasion du 150e anniversaire de la Commune de Paris

À l’occasion du 150e anniversaire de la Commune de Paris (18 mars – 28 mai 1871), la Libre pensée, le Nouveau parti anticapitaliste et l’Union communiste libertaire du Var appellent à un rassemblement le samedi 12 juin à 14h, place de la Commune de Paris à LA SEYNE-SUR-MER (à l’angle du 36 avenue de la Commune de Paris et du 75 rue Gustave Courbet). Extrait du communiqué des organisateurs/trices : « Il ne s’agit pas simplement pour nous de commémorer la première tentative de révolution prolétarienne de l’histoire écrasée dans le sang, mais bien de souligner ce qui fait aujourd’hui l’actualité de la Commune ». Continuer de lire Le 12 juin à la Seyne-sur-Mer à l’occasion du 150e anniversaire de la Commune de Paris