Gaspard de Besse, le « Mandrin » ou « Robin-des-Bois » provençal

Gaspard Bouis, dit Gaspard de Besse, est un brigand né à Besse-sur-Issole (Var) le 9 février 1757. Il a vécu et opéré dans les massifs de la Sainte-Baume, des Maures, de l’Étoile, de l’Esterel ainsi que dans les Gorges d’Ollioules et du Destel (à deux pas de chez moi). Ne dépouillant que les nobles et riches marchands de passage, redistribuant aux populations locales les plus pauvres une partie des biens qu’il dérobait et n’ayant jamais tué ni blessé personne, il était aimé du peuple. Arrêté en septembre 1780 dans une auberge à La Valette-du-Var, il est transféré à Aix-en-Provence pour y être jugé. Son procès dure un an. Lors d’une de ses prises de parole, il déclare que « les deux fléaux de la Provence sont le mistral et le Parlement ». Condamné au supplice de la roue, il meurt devant une foule émue le 25 octobre 1781 à l’âge de 24 ans. Continuer de lire Gaspard de Besse, le « Mandrin » ou « Robin-des-Bois » provençal

La Coop-sur-Mer : un supermarché coopératif et participatif à Toulon

Un supermarché coopératif et participatif dénommé « La Coop- sur-Mer » a ouvert ses portes le 17 décembre 2020 à Toulon ( 270 avenue Général Pruneau). Pour acheter, il suffit d’être coopérateur, c’est à dire prendre des parts sociales du magasin et venir aider à son fonctionnement 3 heures par mois. Continuer de lire La Coop-sur-Mer : un supermarché coopératif et participatif à Toulon

Tous les chemins de la lutte mènent au 4 février

De la mobilisation du 16/01 contre la loi « sécurité globale » aux mobilisations sectorielles des 21 (santé), 26 (éducation) et 28/01 (énergie) en passant par la manifestation nationale contre les licenciements du 23/01 tout les chemins mènent au 4 février, journée de grève interprofessionnelle ! Nous ne laisserons pas le gouvernement et les patrons nous écraser ! Continuer de lire Tous les chemins de la lutte mènent au 4 février

Mémoire sociale : l’ancienne bourse du travail, rue Pelloutier à Toulon

En flânant dans les ruelles du vieux Toulon, on tombe inévitablement sur le bâtiment qui a hébergé l’ancienne bourse du travail. À propos de l’une des plaques apposées sur le bâtiment (celle indiquant le nom de la rue), il y a une petite erreur. En effet, Pelloutier se prénommait Fernand… et non Ferdinand ! Quoiqu’il en soit, cette rue ne porte pas le nom de Pelloutier par hasard car ce militant syndicaliste révolutionnaire, né en 1867 et mort en 1901, est une des grandes figures du mouvement ouvrier au XIXe siècle. Continuer de lire Mémoire sociale : l’ancienne bourse du travail, rue Pelloutier à Toulon

Ollioules : les élus minoritaires exigent une plus grande expression démocratique dans le bulletin municipal d’information

Afin que les citoyen·nes ollioulais·es sachent et comprennent combien la démocratie a du mal à exister dans leur ville, les conseillers municipaux minoritaires Christian Bercovici et Claudie Zunino-Cartereau (liste « Alternative de la gauche et des écologistes ») ont adressé à plusieurs médias locaux (Var Matin, La Marseillaise, Var TV 83 et Presse Agence) un droit de réponse au quart de page que s’est attribué la majorité dans le dernier numéro du bulletin « Ollioules infos » pour essayer de justifier deux projets de construction dans le cours majeur de La Reppe. À ce jour, seule La Marseillaise s’est fait l’écho de ce droit de réponse. Continuer de lire Ollioules : les élus minoritaires exigent une plus grande expression démocratique dans le bulletin municipal d’information

À Toulon, en janvier, pour le retrait de la loi de sécurité globale !

Le Collectif varois pour le retrait de la loi de sécurité globale appelle à poursuivre la mobilisation. Trois rassemblements (dont deux dans le cadre de l’appel du collectif national) sont organisés à Toulon au mois de janvier. Rendez-vous les samedis 9, 16 et 30 à 10h place de l’Opéra ! Continuer de lire À Toulon, en janvier, pour le retrait de la loi de sécurité globale !

Mémoire sociale : « Ch’Brrr… » (1998 – 2012), un bulletin pour le réchauffement des luttes sociales dans le Nord Pas-de-Calais

En septembre 1998, dans un n° 0 gratuit de quatre pages, la CNT 59/62 annonçait le lancement d’un journal d’info, de réflexion et de combat syndical surnommé « Le B.R. (Ch’Brrr…), bulletin régional pour un réchauffement des luttes sociales ! ». De janvier 1999 à décembre 2003, ce magazine est publié tous les trimestres (soit seize numéros en cinq ans). Les années suivantes, la parution devient irrégulière : un numéro en 2004, un en 2005, deux en 2006, un en 2007, deux en 2008, un en 2009, un en 2010, aucun en 2011 et un (le dernier) en 2012. Avec une pagination moyenne de 24 pages, les trente numéros de « Ch’Brrr… » sont un reflet intéressant des activités et réflexions menées par la CNT Nord Pas-de-Calais durant la période concernée. Au menu : comptes rendus de luttes (syndicales, écologiques, antifascistes, féministes, antiracistes…), droits des salarié·es et des travailleurs·ses privé·es d’emploi, présentation de conférences et de projections débats, appels à la mobilisation, fiches de lecture, mémoire sociale, pédagogies émancipatrices, cultures alternatives, billets d’humeur, antimilitarisme, internationalisme, droit au logement, portraits de militant·es (et de patrons !), etc. Personnellement, j’ai participé activement à la rédaction, au maquettage, à l’impression, à l’expédition et à l’administration de ce bulletin… et j’en garde un excellent souvenir (même si en 1987 j’ai quitté la CNT pour rejoindre SUD éducation et l’Union syndicale Solidaires) ! Continuer de lire Mémoire sociale : « Ch’Brrr… » (1998 – 2012), un bulletin pour le réchauffement des luttes sociales dans le Nord Pas-de-Calais

Ches baisses d’eul bonne énée

Voici un texte en picard (autrement dit en ch’ti) qu’un copain m’avait envoyé par courriel il y a quelques années, que j’avais archivé sur mon ordinateur, dont je ne connais malheureusement pas l’auteur et qui me rappelle le temps de quand j’étos jonne, qu’ej ressos à Onnaing dins ch’Nord et qu’ej faisos l’tour des matantes et des mononques à l’occasion du nouvel an. Continuer de lire Ches baisses d’eul bonne énée