Après les législatives, nos luttes feront toutes les différences !

L’Union syndicale Solidaires, indépendante de tout parti politique, retient plusieurs éléments de ce scrutin. Les élections législatives ont été marquées par une abstention extrêmement massive qui montre l’affaiblissement croissant de la démocratie représentative. La forte progression de l’extrême-droite en nombre de député-es est très inquiétante. Alors qu’il avait été élu en 2017 avec la promesse de combattre l’extrême droite, le président de la république, ses ministres et député·es en portent une lourde responsabilité. En multipliant les mesures antisociales, ils ont favorisé le désespoir. En adoptant des lois liberticides, ils ont couru après le discours et le projet de société de l’extrême-droite. Par ailleurs, on ne peut renvoyer dos à dos un parti raciste et une autre force politique, créer des amalgames, sans salir le débat public et s’esquiver ensuite de la responsabilité d’avoir facilité l’élection de députés d’extrême droite. Les urnes ont confirmé l’élection de deux ministres accusés de violences sexuelles. Pour Solidaires, l’écoute réelle de la parole des femmes et la lutte contre les violences sexistes et sexuelles a encore un long chemin à faire. Le choix de maintenir de telles personnes au gouvernement marque là aussi le déni de cette lutte essentielle par le pouvoir macronien. Un pas en arrière pour la parité en politique avec 37% de femmes élues députées à l’issue des législatives (soit un recul de 2% par rapport à 2017). Continuer de lire Après les législatives, nos luttes feront toutes les différences !

Législatives : danger pour les femmes et les LGBTQ dans la 2e circonscription du Var

Parmi les candidat·es d’extrême-droite investi·es pour les élections législatives dans la deuxième circonscription du Var (circo dans laquelle je vis et qui regroupe Ollioules, La Valette-du-Var, Solliès-Pont, Le Revest-les-Eaux et quelques quartiers de Toulon), on trouve Laure Lavalette, l’une des dix porte-paroles de Marine Le Pen lors de la présidentielle. Qui est Laure Lavalette ? Dans un article publié le 3 mai dernier dans le journal « Le Monde », elle est présentée comme partisane au sein du RN d’une « ligne très réactionnaire ». En effet, en mars 2014, elle a co-signé un texte réclamant l’abrogation de la loi sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Puis, en 2019, dans une lettre écrite au maire de Toulon, elle a qualifié de « propagande LGBTQ » la programmation d’un théâtre de la ville. Enfin, plus récemment, elle a manifesté son opposition à la loi sur l’allongement du délai de l’IVG. Alors danger ! Avec elle à l’Assemblée nationale, les droits des femmes et des LGBTQ seraient clairement menacés ! Continuer de lire Législatives : danger pour les femmes et les LGBTQ dans la 2e circonscription du Var

Néoréformisme : gare au nouvel « espoir à gauche » !

Éditorial du numéro de juin 2022 d’Alternative Libertaire, le journal de l’UCL (Union communiste libertaire) : Aujourd’hui, parce que LFI a un programme néoréformiste et des chances d’accéder au pouvoir, on assiste au retour d’un phénomène disparu depuis près d’un quart de siècle : l’ « espoir à gauche ». La présidentielle de 2022 a recomposé le paysage politique en trois pôles : la droite autour de LRM/Renaissance ; l’extrême droite autour du RN ; la gauche autour de La France insoumise. Le leadership de LFI déplace le centre de gravité de la gauche de gouvernement. Pas jusqu’à la « gauche radicale » comme on l’entend parfois dans les médias, mais vers un néoréformisme. Avec un programme certes moins radical que le Programme commun de 1972 ou les « 110 propositions » du PS de 1981, mais nettement plus que la Gauche plurielle (PS-PCF-Verts-MDC-PRG) de 1997. Cela faisait longtemps que la social-démocratie était morte dans ses prétentions à changer la vie ; elle n’était même plus réformiste ; l’électorat n’en attendait plus rien ; Hollande à l’Élysée, en 2012, avait été un non-événement. Aujourd’hui, parce que LFI a un programme néoréformiste et des chances d’accéder au pouvoir, on assiste au retour d’un phénomène disparu depuis près d’un quart de siècle : l’ « espoir à gauche ». Des pans entiers de l’électorat et du mouvement social vont y voir le salut. Cela peut bousculer les révolutionnaires qui avaient perdu l’habitude de compter avec un tel acteur dans le paysage. À nous de savoir nous appuyer sur la politisation positive que ce néoréformisme peut entraîner, tout en prévenant contre les illusions qu’il véhicule : prétendre créer une société écologique et sociale sans rompre avec le capitalisme ? C’est impossible. Continuer de lire Néoréformisme : gare au nouvel « espoir à gauche » !

Rencontre avec François Bégaudeau le 25 mai à la librairie « Contrebandes » (Toulon)

Mercredi 25 mai à 18h30 à la librairie « Contrebandes » (Toulon), rendez-vous avec François Bégaudeau, écrivain, critique littéraire, scénariste, acteur, réalisateur et observateur affûté des rapports de domination à l’œuvre dans la société contemporaine. Discussion au gré des envies à partir de ses dernières publications : « Comment s’occuper un dimanche d’élection » (essai sur le système représentatif et la démocratie, publié chez Divergences en 2022), « Ma cruauté » (roman sur les violences faites aux femmes et sur le rouleau-compresseur des réseaux numériques, publié chez Verticales en 2022) et « Notre joie » (essai sur les fausses connivences idéologiques et la puissance affirmative de l’autonomie, publié chez Pauvert en 2021). Continuer de lire Rencontre avec François Bégaudeau le 25 mai à la librairie « Contrebandes » (Toulon)

[Vidéo] Prise de parole intersyndicale faite le 1er mai à Toulon avant le départ de la manif

Le 1er mai 2022, trois manifestations étaient organisées dans le Var à l’appel des syndicats CGT, FSU, UNSA et Solidaires. À Toulon, un millier de personnes étaient présentes. Dans cet article, un enregistrement vidéo de la prise de parole intersyndicale faite avant le départ de la manif. Continuer de lire [Vidéo] Prise de parole intersyndicale faite le 1er mai à Toulon avant le départ de la manif

Rencontre nationale des syndicalistes autogestionnaires et libertaires

Samedi 14 et dimanche 15 mai 2022 à Montreuil (93), l’Union communiste libertaire organise une rencontre nationale des syndicalistes autogestionnaires et libertaires. Au programme : une table ronde publique avec Jean-Marie Pernot (chercheur à l’IRES et auteur en 2021 d’un article intitulé « Malaise dans la syndicalisation »), un forum pluraliste avec plusieurs organisations anticapitalistes invitées sur le thème « Quelle stratégie révolutionnaire pour organiser les travailleuses et les travailleurs ? » , une allocution de l’UCL sur la période politique ouverte par l’élection présidentielle, un concert, une soirée festive, des ateliers participatifs pouvant rassembler les participantes et participants par secteur professionnel (rail, logistique, éducation, métallurgie, médico-social, agriculture…) et/ou par thématique (pratique interpro, écologie, secteurs féminisés…) Continuer de lire Rencontre nationale des syndicalistes autogestionnaires et libertaires

À la présidentielle et aux législatives, ne laissons pas l’extrême-droite nous enfumer !

Dans la perspective des élections présidentielle et législatives, voici deux tracts antifascistes réalisés par la Coordination varoise contre l’extrême droite (CODEX 83) : « Pas une seule voix pour l’extrême-droite ! » (deux pages) et « L’extrême-droite contre les droits des femmes » (quatre pages). Continuer de lire À la présidentielle et aux législatives, ne laissons pas l’extrême-droite nous enfumer !

Rencontre avec l’autrice du livre « Pour l’autodéfense féministe » le 5 avril à Toulon

Mardi 5 avril à 19h, l’UCL 83 organise une rencontre-débat avec Mathilde Blézat autour de son livre « Pour l’autodéfense féministe » (rendez-vous à la librairie Contrebandes, 37 rue Paul Landrin à Toulon). Présentation du livre par la maison d’édition : […] Apprendre à oser se mettre en colère, se donner le droit de se défendre, se protéger, quelle que soit la situation et ce, sans avoir besoin de cran d’arrêt, de gazeuse ou d’être ceinture noire de kung-fu. L’autodéfense féministe couple en effet de l’autodéfense mentale à l’apprentissage de ripostes verbales et physiques : un cri, un regard, un mot, un mouvement, permettent souvent de modifier le scénario. Un apprentissage puissant et émancipateur auquel toutes les femmes devraient avoir accès. […] Continuer de lire Rencontre avec l’autrice du livre « Pour l’autodéfense féministe » le 5 avril à Toulon

Au Comedia comme ailleurs, le 8 mars n’est pas la « Journée de la Femme » !

Abonné à la page facebook du Comedia, j’ai découvert aujourd’hui une annonce faite pour « Les Maux Bleus », un spectacle théâtral sur les violences faites aux femmes. J’allais m’apprêter à diffuser l’information sur ma propre page fb ainsi que sur Twitter et sur mon site internet quand je me suis aperçu que, sur le visuel annonçant le spectacle, était indiquée la mention « À l’occasion de la journée de la femme ». Avant de cliquer sur « Partager », j’ai donc posté un commentaire, ni agressif ni insultant, rappelant que le 8 mars n’est pas la « journée de la femme » mais la « journée internationale des femmes » selon l’appellation officielle de l’ONU (en anglais, International Women’s Day), également appelée « journée internationale des droits des femmes » dans certains pays comme la France. Quelques minutes après la publication de mon commentaire, quel ne fut pas mon étonnement de voir qu’il avait été supprimé (sans aucune explication) par l’administrateur de la page fb du Comedia. Continuer de lire Au Comedia comme ailleurs, le 8 mars n’est pas la « Journée de la Femme » !

Rassemblement le 8 mars 2022 à Toulon dans le cadre de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes

Affiche et mini tract du COLLECTIF DROITS DES FEMMES ET LGBTQIA+ DE TOULON suivi d’un lien vers l’appel unitaire national et le préavis de grève intersyndical déposé pour ce jour-là dans la Fonction publique. Continuer de lire Rassemblement le 8 mars 2022 à Toulon dans le cadre de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes

Il était une fois sur la colline de la Courtine…

Télo est brune, vive et de petite taille. Elle fait partie du peuple celto-ligure des Salyens et plus précisément de la tribu des Camatulliques. Ce soir, elle a ressenti le besoin de marcher un peu et de s’isoler. Alors, au lieu d’aller remplir sa cruche à l’un des deux puits situés dans l’enceinte du village, Télo a préféré utiliser celui qui a été foré à l’extérieur, juste derrière le côté est du mur d’enceinte, entre l’une des deux carrières du village et le bastion du levant. Si elle avait pu, elle serait descendue en bas de la colline, sur le versant ouest ; là où coule une source dont l’eau, toujours abondante, se jette ensuite dans la Reppe ; là où elle est née douze ans plus tôt ; là où sa mère l’a prénommée Télo en hommage à la déesse celto-ligure des sources. Mais le village se trouve au sommet d’une colline à 885 pieds d’altitude. Quant au sentier le plus court menant à la source, il est escarpé, rocailleux et envahi de ronces. Télo a beau être agile et vigoureuse […] Continuer de lire Il était une fois sur la colline de la Courtine…