Après les législatives, nos luttes feront toutes les différences !

L’Union syndicale Solidaires, indépendante de tout parti politique, retient plusieurs éléments de ce scrutin. Les élections législatives ont été marquées par une abstention extrêmement massive qui montre l’affaiblissement croissant de la démocratie représentative. La forte progression de l’extrême-droite en nombre de député-es est très inquiétante. Alors qu’il avait été élu en 2017 avec la promesse de combattre l’extrême droite, le président de la république, ses ministres et député·es en portent une lourde responsabilité. En multipliant les mesures antisociales, ils ont favorisé le désespoir. En adoptant des lois liberticides, ils ont couru après le discours et le projet de société de l’extrême-droite. Par ailleurs, on ne peut renvoyer dos à dos un parti raciste et une autre force politique, créer des amalgames, sans salir le débat public et s’esquiver ensuite de la responsabilité d’avoir facilité l’élection de députés d’extrême droite. Les urnes ont confirmé l’élection de deux ministres accusés de violences sexuelles. Pour Solidaires, l’écoute réelle de la parole des femmes et la lutte contre les violences sexistes et sexuelles a encore un long chemin à faire. Le choix de maintenir de telles personnes au gouvernement marque là aussi le déni de cette lutte essentielle par le pouvoir macronien. Un pas en arrière pour la parité en politique avec 37% de femmes élues députées à l’issue des législatives (soit un recul de 2% par rapport à 2017). Continuer de lire Après les législatives, nos luttes feront toutes les différences !

Néoréformisme : gare au nouvel « espoir à gauche » !

Éditorial du numéro de juin 2022 d’Alternative Libertaire, le journal de l’UCL (Union communiste libertaire) : Aujourd’hui, parce que LFI a un programme néoréformiste et des chances d’accéder au pouvoir, on assiste au retour d’un phénomène disparu depuis près d’un quart de siècle : l’ « espoir à gauche ». La présidentielle de 2022 a recomposé le paysage politique en trois pôles : la droite autour de LRM/Renaissance ; l’extrême droite autour du RN ; la gauche autour de La France insoumise. Le leadership de LFI déplace le centre de gravité de la gauche de gouvernement. Pas jusqu’à la « gauche radicale » comme on l’entend parfois dans les médias, mais vers un néoréformisme. Avec un programme certes moins radical que le Programme commun de 1972 ou les « 110 propositions » du PS de 1981, mais nettement plus que la Gauche plurielle (PS-PCF-Verts-MDC-PRG) de 1997. Cela faisait longtemps que la social-démocratie était morte dans ses prétentions à changer la vie ; elle n’était même plus réformiste ; l’électorat n’en attendait plus rien ; Hollande à l’Élysée, en 2012, avait été un non-événement. Aujourd’hui, parce que LFI a un programme néoréformiste et des chances d’accéder au pouvoir, on assiste au retour d’un phénomène disparu depuis près d’un quart de siècle : l’ « espoir à gauche ». Des pans entiers de l’électorat et du mouvement social vont y voir le salut. Cela peut bousculer les révolutionnaires qui avaient perdu l’habitude de compter avec un tel acteur dans le paysage. À nous de savoir nous appuyer sur la politisation positive que ce néoréformisme peut entraîner, tout en prévenant contre les illusions qu’il véhicule : prétendre créer une société écologique et sociale sans rompre avec le capitalisme ? C’est impossible. Continuer de lire Néoréformisme : gare au nouvel « espoir à gauche » !

Élections législatives : tract de la Coordination varoise contre l’extrême-droite

À l’occasion de l’élection présidentielle, la Coordination varoise contre l’extrême-droite s’était penchée sur les multiples dangers que représentent les partis d’Eric Zemmour et Marine Le Pen. Aujourd’hui, elle vous en dit plus sur le volet économique et social de leurs programmes pour les législatives des 12 et 19 juin. Continuer de lire Élections législatives : tract de la Coordination varoise contre l’extrême-droite

Rencontre avec François Bégaudeau le 25 mai à la librairie « Contrebandes » (Toulon)

Mercredi 25 mai à 18h30 à la librairie « Contrebandes » (Toulon), rendez-vous avec François Bégaudeau, écrivain, critique littéraire, scénariste, acteur, réalisateur et observateur affûté des rapports de domination à l’œuvre dans la société contemporaine. Discussion au gré des envies à partir de ses dernières publications : « Comment s’occuper un dimanche d’élection » (essai sur le système représentatif et la démocratie, publié chez Divergences en 2022), « Ma cruauté » (roman sur les violences faites aux femmes et sur le rouleau-compresseur des réseaux numériques, publié chez Verticales en 2022) et « Notre joie » (essai sur les fausses connivences idéologiques et la puissance affirmative de l’autonomie, publié chez Pauvert en 2021). Continuer de lire Rencontre avec François Bégaudeau le 25 mai à la librairie « Contrebandes » (Toulon)

[Vidéo] Prise de parole intersyndicale faite le 1er mai à Toulon avant le départ de la manif

Le 1er mai 2022, trois manifestations étaient organisées dans le Var à l’appel des syndicats CGT, FSU, UNSA et Solidaires. À Toulon, un millier de personnes étaient présentes. Dans cet article, un enregistrement vidéo de la prise de parole intersyndicale faite avant le départ de la manif. Continuer de lire [Vidéo] Prise de parole intersyndicale faite le 1er mai à Toulon avant le départ de la manif

Appel intersyndical à manifester le 1er mai 2022 à Toulon, Draguignan et Saint-Raphaël

Pour une rupture profonde en matière salariale et pour les pensions, pour arrêter de malmener les services publics, pour défendre et conforter notre modèle social, pour la transition écologique, pour lutter contre les semeurs de haine, pour la paix et la solidarité internationale, l’intersyndicale CGT, FSU et Solidaires du Var appellent salarié-es, agent-es public-ques, jeunes, retraité-es ou encore les privé-es d’emploi à participer aux […] Continuer de lire Appel intersyndical à manifester le 1er mai 2022 à Toulon, Draguignan et Saint-Raphaël

Quel choix pour le mouvement social lors du second tour de l’élection présidentielle ?

Position personnelle pour le second tour de l’élection présidentielle + visuels de l’Union syndicale Solidaires + communiqué de l’association « Vigilance et initiatives syndicales antifascistes » Continuer de lire Quel choix pour le mouvement social lors du second tour de l’élection présidentielle ?

Second tour de l’élection présidentielle : pas de résignation… on s’organise !

Communiqué de l’Union communiste libertaire : […] Quel que soit le résultat du second tour de l’élection présidentielle, nous ne devons nous faire aucune illusion. L’extrême droite et l’ultra libéralisme ne seront pas arrêtés par les urnes. L’heure n’est pas aux règlements de comptes individuels ou collectifs. À l’Union communiste libertaire nous pensons qu’il ne faut pas opposer celles et ceux qui ont voté ou iront voter la mort dans l’âme pour faire barrage à l’élection d’une fasciste, et celles et ceux qui n’ont pas pu s’y résoudre ou ne pourrons pas s’y résoudre pour ce second tour. L’heure n’est donc pas pour les militant·es progressistes et révolutionnaires à s’accuser mutuellement d’avoir fait échouer telle ou telle candidature de gauche. L’heure est au contraire à l’organisation de la résistance et la construction de l’unité. Cette unité ne consiste pas en des accords électoraux, mais doit prendre place à la base. Dans les syndicats, entre les unions et confédérations syndicales, dans l’ensemble des contre-pouvoirs, mais aussi dans les quartiers populaires par l’auto-organisation des personnes qui y vivent. Elle doit également prendre place entre les structures et organisations progressistes et révolutionnaires dont le devoir est de travailler, ensemble et sans dogmatisme, à la construction de cadres antifascistes unitaires et massifs. Continuer de lire Second tour de l’élection présidentielle : pas de résignation… on s’organise !

À la présidentielle et aux législatives, ne laissons pas l’extrême-droite nous enfumer !

Dans la perspective des élections présidentielle et législatives, voici deux tracts antifascistes réalisés par la Coordination varoise contre l’extrême droite (CODEX 83) : « Pas une seule voix pour l’extrême-droite ! » (deux pages) et « L’extrême-droite contre les droits des femmes » (quatre pages). Continuer de lire À la présidentielle et aux législatives, ne laissons pas l’extrême-droite nous enfumer !

Pas une voix pour l’extrême droite !

J’ai réalisé ce clip en décembre 2015 suite à l’annonce de la candidature de Marine le Pen à la présidence de la région Hauts-de-France. Ce n’est pas un appel à voter pour tel ou tel parti se présentant (à tort ou à raison) comme « anti FN ». Ce n’est pas non plus un appel à l’abstention. Continuer de lire Pas une voix pour l’extrême droite !