Second tour de l’élection présidentielle : pas de résignation… on s’organise !

Communiqué de l’Union communiste libertaire : […] Quel que soit le résultat du second tour de l’élection présidentielle, nous ne devons nous faire aucune illusion. L’extrême droite et l’ultra libéralisme ne seront pas arrêtés par les urnes. L’heure n’est pas aux règlements de comptes individuels ou collectifs. À l’Union communiste libertaire nous pensons qu’il ne faut pas opposer celles et ceux qui ont voté ou iront voter la mort dans l’âme pour faire barrage à l’élection d’une fasciste, et celles et ceux qui n’ont pas pu s’y résoudre ou ne pourrons pas s’y résoudre pour ce second tour. L’heure n’est donc pas pour les militant·es progressistes et révolutionnaires à s’accuser mutuellement d’avoir fait échouer telle ou telle candidature de gauche. L’heure est au contraire à l’organisation de la résistance et la construction de l’unité. Cette unité ne consiste pas en des accords électoraux, mais doit prendre place à la base. Dans les syndicats, entre les unions et confédérations syndicales, dans l’ensemble des contre-pouvoirs, mais aussi dans les quartiers populaires par l’auto-organisation des personnes qui y vivent. Elle doit également prendre place entre les structures et organisations progressistes et révolutionnaires dont le devoir est de travailler, ensemble et sans dogmatisme, à la construction de cadres antifascistes unitaires et massifs. Continuer de lire Second tour de l’élection présidentielle : pas de résignation… on s’organise !

Rassemblement le 6 mars à Toulon contre la venue de Zemmour et son discours de haine

La COordination Départementale contre l’Extrême-Droite (CODEX 83) appelle à un rassemblement dimanche 6 mars 2022 à 16h sur le parvis de la gare de Toulon pour protester contre la venue de Zemmour à Toulon le même jour pour un meeting de campagne. À Toulon comme ailleurs, faisons barrage à l’extrême-droite et à son discours de haine ! Continuer de lire Rassemblement le 6 mars à Toulon contre la venue de Zemmour et son discours de haine

Édition 2022 de l’argumentaire syndical antifasciste réalisé par VISA

Face aux risques de ruissellement accru des idées fascistes dans le débat politique, de focalisation médiatique sur les thèmes chers à l’extrême-droite, d’une nouvelle progression de Le Pen aux élections, d’une banalisation des discours de Zemmour, les militant·es de l’association VISA (Vigilance et initiatives syndicales antifascistes) ont réalisé un argumentaire syndical antifasciste sous la forme d’une brochure de 140 pages au prix de 3 €. Cette publication sera disponible fin janvier mais vous pouvez d’ores et déjà en réserver des exemplaires en envoyant un courriel à […] Continuer de lire Édition 2022 de l’argumentaire syndical antifasciste réalisé par VISA

[Vidéo] L’extrême-droite, ennemie des travailleuses et des travailleurs

L’extrême-droite gagne du terrain. C’est par la mobilisation du mouvement social, dans la rue, dans nos entreprises, dans nos écoles, etc que nous pourrons parer cette idéologie nauséabonde et antisociale qui reste l’ennemie des travailleuses et des travailleurs. Continuer de lire [Vidéo] L’extrême-droite, ennemie des travailleuses et des travailleurs

« Ay Carmela ! » le 26 novembre à Toulon

Vendredi 26 novembre à 20h45 à l’espace COMEDIA de Toulon, Lionel Sautet et la compagnie « Les funambules » présentent une adaptation de « Ay Carmela ! », pièce de théâtre de J. Sanchis Sinisterra. Extrait de la présentation officielle du spectacle : Espagne, 1938, zone nationaliste. Paulino traîne dans un théâtre vide. Le fantôme de Carmela vient réveiller leurs connivences et leurs désillusions. Flash-back. Carmela et Paulino, artistes ambulants capturés par les troupes franquistes, doivent improviser un spectacle de variété en l’honneur de l’armée fasciste. Dans la salle, la fine fleur de la croisade nationaliste, en armes, mais aussi quelques-uns de leurs prisonniers, jeunes volontaires des Brigades internationales. Continuer de lire « Ay Carmela ! » le 26 novembre à Toulon

Un jeu de société contre l’extrême droite

ANTIFA LE JEU (sortie le 14 octobre 2021) est un jeu de plateau de simulation et de gestion dans lequel vous faites vivre un groupe antifasciste local. Chaque joueur incarne un militant avec des compétences particulières. Chaque mois, votre groupe va être confronté aux exactions d’extrême droite et, pour chaque événement auquel vous allez faire face, vous décidez quelles actions mettre en place, chacune étant plus ou moins efficace et plus ou moins risquée. Au fur et à mesure de son existence, votre groupe va se retrouver dans des situations de plus en plus complexes, présentées dans différents scénarios en utilisant une sélection des cartes du jeu. Inventé par des militants antifascistes de longue date et inspiré de faits réels, ANTIFA LE JEU est aussi un outil de formation. Continuer de lire Un jeu de société contre l’extrême droite

Martha Desrumaux : de Comines à Évenos au service de la classe ouvrière

Le 7 juillet 2020, à l’occasion de mon départ à la retraite, j’ai déménagé de Hem (département du Nord) à Ollioules (département du Var). Quelques jours après, Alain – l’un de mes nouveaux et sympathiques voisins, par ailleurs membre de l’Institut d’histoire sociale (IHS) de la CGT 83 – m’a appris que j’habitais désormais à 5 km d‘Évenos, le village dans lequel la militante nordiste Martha Desrumaux a vécu les 10 dernières années de sa vie. Même si je ne partage pas l’engagement partidaire de cette figure du mouvement ouvrier (car, en tant que syndicaliste révolutionnaire et communiste libertaire, j’ai toujours été très critique vis-à-vis du PCF), j’admire les combats syndicaux, féministes et antifascistes qui ont été les siens. D’où cette publication ! Continuer de lire Martha Desrumaux : de Comines à Évenos au service de la classe ouvrière

Petite vidéo sur les valeurs de l’Union syndicale Solidaires

Les syndicats de l’Union Solidaires défendent au quotidien les travailleuses et travailleurs. Cette action s’appuie sur des valeurs claires : anticapitalisme, écologie, féminisme, antiracisme, LGBT+, internationalisme, antifascisme. Qu’est-ce que cela veut dire ? Continuer de lire Petite vidéo sur les valeurs de l’Union syndicale Solidaires

Chanson : « Pardon si vous avez mal à l’Espagne » (juillet 1936)

Une chanson dédiée aux militants et militantes de la « Confederación », c’est-à-dire la Confédération nationale du travail, le syndicat espagnol qui à partir du 19 juillet 1936 (suite au putsch du général Franco soutenu par la droite réactionnaire, les industriels, les grands propriétaires terriens et l’Église catholique) fut le fer de lance de la résistance antifasciste et qui expérimenta dans la foulée, pendant plus d’un an, une société fondée sur les principes du communisme libertaire. Continuer de lire Chanson : « Pardon si vous avez mal à l’Espagne » (juillet 1936)

D’hier à aujourd’hui… résistance !

Communiqué de l’association « Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui » publié suite au déplacement d’Emmanuel Macron sur le plateau des Glières (haut lieu de la Résistance pendant la Seconde guerre mondiale) suivi d’un enregistrement du « Chant des partisans » interprété a capella par Catherine Ribeiro. Continuer de lire D’hier à aujourd’hui… résistance !

Première partie d’un documentaire sur « La Citadelle », le bar identitaire de Lille

La chaîne de télévision Al Jazeera vient de diffuser un reportage intitulé « Generation Hate ». La première partie de ce documentaire montre des militants de « La Citadelle » (le bar lillois géré par l’organisation d’extrême droite « Génération identitaire ») racontant des actes d’une grande violence commis ou envisagés par eux. Il met aussi en évidence les liens entretenus entre certains militants identitaires et le parti de Marine Le … Continuer de lire Première partie d’un documentaire sur « La Citadelle », le bar identitaire de Lille

Suite à l’élection de Jair Bolsonaro, solidarité internationale avec les brésilien·ne·s antifascistes !

Les élections brésiliennes, avec de nombreuses contradictions, ont montré la grande insatisfaction de la classe ouvrière et de la majorité de la population à l’égard des hommes politiques et de leurs partis. Mais le manque de perspective face à la crise économique et la désillusion suscitée par les gouvernements PT et leur adaptation à la logique du système pourri, y compris la corruption, ont renforcé l’option d’extrême droite. Continuer de lire Suite à l’élection de Jair Bolsonaro, solidarité internationale avec les brésilien·ne·s antifascistes !