Deux célèbres chansons subversives relatives à la Première Guerre mondiale

« La chanson de Craonne », du nom du village de Craonne (département de l’Aisne), est une chanson écrite en 1915 (de manière anonyme, ceci afin d’échapper à la répression exercée par l’État à l’encontre des soldats osant critiquer leur commandement). Le deuxième couplet et le refrain final possèdent un caractère profondément anticapitaliste et révolutionnaire. Quant à « La butte rouge », c’est une chanson écrite en 1923 par Montéhus sur une musique de Georges Krier. Elle fait référence à la butte Bapaume, un endroit situé près du petit village de Berzieux (Marne) où en décembre 1914 les autorités militaires de l’époque sont responsables d’un carnage qui aurait pu être évité. Comme la chanson présentée précédemment, « La butte rouge » affirme une profonde conscience de classe. Continuer de lire Deux célèbres chansons subversives relatives à la Première Guerre mondiale

« Le déserteur » : reprise en langue russe de la célèbre chanson de Boris Vian

Composé en février 1954, « Le Déserteur » se voulait un hymne antimilitariste au moment où la Guerre d’Indochine entrait dans sa phase la plus tragique, et où la se profilait la Guerre d’Algérie, d’où un grand nombre de jeunes Français effectuant leur service militaire ne reviendraient jamais. Enjambant les pays et les époques, la chanson de Vian apparaît donc particulièrement adaptée alors que Vladimir Poutine engage sa jeunesse dans une guerre aussi injustifiée que cruelle contre le peuple ukrainien. Continuer de lire « Le déserteur » : reprise en langue russe de la célèbre chanson de Boris Vian

Appel, brochure et site du Réseau européen de solidarité avec l’Ukraine et contre la guerre

La guerre qui se poursuit en Ukraine est un évènement majeur qui nous concerne et doit mobiliser : elle renforce toutes les dimensions de la crise multidimensionnelle qui frappe l’humanité – civilisationnelle, sociale, économique, environnementale. Dans ce conflit, nous ne nous rangeons derrière aucun « camp » de puissances mondiales – leurs discours et leurs actes, chacun à sa manière, sont trop intéressés dans la poursuite de l’exploitation et des oppressions, trop à géométrie variable derrière les déclarations de bonnes intentions. Nous devons nous disposer dans une solidarité « par en bas » avec le peuple ukrainien victime d’une tentative de le broyer par l’invasion des forces militaires de Poutine, mais acteur de sa résistance héroïque et de son destin. Continuer de lire Appel, brochure et site du Réseau européen de solidarité avec l’Ukraine et contre la guerre