Paris, 21 mai 1871 : début de la « semaine sanglante »

La « semaine sanglante » est l’épisode de répression qui mit fin à la Commune de Paris (période insurrectionnelle de l’histoire de Paris qui au printemps 1871 ébaucha pour la ville une organisation proche de l’autogestion).

Du 21 au 28 mai 1871, 30 000 parisien·ne·s sont fusillé·es sans jugement par les Versaillais (nom donné à l’armée répondant aux ordres du gouvernement français qui siégeait alors à Versailles sous la direction d’Adolphe Thiers). D’après Wikipédia, ce massacre « serait le plus grand de toute l’histoire de Paris et dépasserait de très loin celui beaucoup plus connu de la Saint Barthélémy d’août 1572 ».

Une célèbre chanson dénonce cet événement et appelle à la revanche. Son titre : La semaine sanglante. Son refrain : « Oui mais ! Ça branle dans le manche / Les mauvais jours finiront / Et gare ! à la revanche / Quand tous les pauvres s’y mettront ». Son auteur est Jean Baptiste Clément, un communard auteur du Temps des cerises (autre chanson bien connue). Ci-dessous une version de La semaine sanglante interprétée par la Compagnie Jolie Môme…

Paroles et différent·es interprètes de cette chanson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s