Surveiller, contrôler, réprimer : bienvenue à l’école de la confiance !

arton5464-aa66aExtrait d’un article de Jérôme Debrune publié sur le site « Questions de Classe(s) » :

On ne se méfie jamais assez des mots piégés qui rassurent et neutralisent la critique mais qui dissimulent des intentions des plus douteuses. Il en va ainsi de terme « confiance » asséné méthodiquement par le ministre de l’éducation nationale pour convaincre du bien-fondé de sa politique. Pourtant, on voit mieux aujourd’hui ce que l’expression « école de la confiance » contenait en réalité : une entreprise de mise au pas inouïe. Lire la suite de cet article

combattons-projet-blanquer_extrait--tract-SUD-educationExtrait du dossier de la fédé SUD éducation sur le projet de loi Blanquer :

Le débat parlementaire sur la loi Blanquer se poursuit au Sénat, après une première discussion à l’Assemblée nationale. SUD éducation s’est opposé frontalement à ce projet de loi depuis les premières annonces, et a voté contre en conseil supérieur de l’éducation. Pour SUD éducation, cette loi Blanquer n’est ni amendable, ni négociable. Elle doit être retirée dans son intégralité. Le projet de loi modifié par le Sénat montre que la mobilisation est à même d’engager un rapport de force suffisant pour faire reculer le pouvoir. L’amendement qui instituait les établissements publics des savoirs fondamentaux, contre lequel les enseignant-e-s du premier degré sont fortement mobilisé-e-s, a certes été écarté par le Sénat, mais il peut revenir dans la suite du débat parlementaire. Par ailleurs, les amendements maintiennent (par exemple l’article 1 sur le prétendu « devoir d’exemplarité ») ou aggravent certaines des dispositions du texte validé par l’Assemblée nationale : financement accru du secteur privé, statut de directeur-rice d’école supérieur-e hiérarchique, avis des chef-fe-s d’établissement sur les mutations… Pour gagner sur le retrait de l’ensemble d’une loi libérale et réactionnaire, l’enjeu est désormais d’amplifier la mobilisation. Lire la suite de ce dossier

Dates et lieux des deux prochaines manifestations organisées à Lille contre le projet de  loi Blanquer :

haut parleur fond rouge> Jeudi 9 mai – 14h30 – Porte de Paris
> Samedi 11 mai – 13h30 – République

Nota bene : à propos du « devoir de réserve » (auquel la hiérarchie de l’Éducation nationale fait parfois référence pour intimider les personnels et qui est une notion différente de celle du « devoir d’exemplarité » figurant dans l’article 1 du projet de loi Blanquer), il ne concerne que les fonctionnaires dits « d’autorité », en aucun cas les enseignant·es ! En savoir plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s