Il était une fois sur la colline de la Courtine…

Télo est brune, vive et de petite taille. Elle fait partie du peuple celto-ligure des Salyens et plus précisément de la tribu des Camatulliques. Ce soir, elle a ressenti le besoin de marcher un peu et de s’isoler. Alors, au lieu d’aller remplir sa cruche à l’un des deux puits situés dans l’enceinte du village, Télo a préféré utiliser celui qui a été foré à l’extérieur, juste derrière le côté est du mur d’enceinte, entre l’une des deux carrières du village et le bastion du levant. Si elle avait pu, elle serait descendue en bas de la colline, sur le versant ouest ; là où coule une source dont l’eau, toujours abondante, se jette ensuite dans la Reppe ; là où elle est née douze ans plus tôt ; là où sa mère l’a prénommée Télo en hommage à la déesse celto-ligure des sources. Mais le village se trouve au sommet d’une colline à 885 pieds d’altitude. Quant au sentier le plus court menant à la source, il est escarpé, rocailleux et envahi de ronces. Télo a beau être agile et vigoureuse […] Continuer de lire Il était une fois sur la colline de la Courtine…

Aux origines de Noël : les fêtes païennes liées au solstice d’hiver

Jadis, les chrétiens ne célébraient pas Noël. Ce n’est qu’à partir du IIe siècle que la date de naissance de Jésus devint une question importante pour l’Église catholique et que des recherches furent entreprises pour déterminer cette date. Plusieurs hypothèses furent formulées car certaines sources évoquaient le 28 mars, d’autres le 19 avril, d’autres encore le 20 mai. Finalement, vers l’an 300, le choix de l’Église se porta sur le 25 décembre, ceci afin de concurrencer (en les christianisant) les rites qui étaient célébrés depuis des siècles autour de cette date et qui étaient très vivaces dans la culture populaire. En effet, bien avant l’apparition du christianisme, l’époque du solstice d’hiver était une période charnière de l’année. Nos ancêtres craignaient les périodes de l’année durant lesquelles la nuit tombe de plus en plus tôt car ils/elles connaissaient l’importance de la lumière du soleil dans la germination des plantes, la croissance des cultures, la reproduction des animaux et par conséquent l’alimentation des êtres humains. Parallèlement, ils/elles avaient observé que la durée du jour recommençait à s’allonger autour du 21 décembre. Continuer de lire Aux origines de Noël : les fêtes païennes liées au solstice d’hiver

Le site archéologique d’Olbia-en-Provence

Située à Hyères-les-Palmiers sur un léger promontoire en bord de mer, le site archéologique d’Olbia-en-Provence est l’unique témoin, conservé dans l’intégralité de son plan, d’un réseau de colonies-forteresses fondées en 325 avant notre ère par la cité phocéenne de Massalia (l’actuelle Marseille). Depuis quelques semaines, le site dispose d’un nouvel aménagement permettant de mieux circuler autour des vestiges, de mieux comprendre l’architecture du site et son évolution (de la période grecque à la période romaine), de mieux imaginer le mode de vie de ses habitant·es. Continuer de lire Le site archéologique d’Olbia-en-Provence