Un peu de généalogie

arbre généalogique d'Eric DUSSART

Voir cet arbre en plus grand et en plus détaillé
Ginette Dauvillaire-Dussart et Eric Dussart en 1961

Ma mère et moi en 1961

Je suis né en 1961 à Onnaing, petite commune du Hainaut située dans l’arrondissement de Valenciennes (département du Nord) à 6 km de la frontière belge. Les ancien·ne·s connaissent cette ville pour sa faïencerie (près de laquelle mon grand-père paternel a auto-construit sa maison), sa célèbre fabrique de pipes en terre (Scouflaire), sa mine de charbon (la fosse Cuvinot) et son usine métallurgique (Venot) dans laquelle mon grand-père maternel, Georges Dauvillaire, a travaillé toute sa vie (aux côtés – pendant un temps – de mon père et de mon grand-père paternel). Aujourd’hui, Onnaing est connue pour accueillir sur son territoire l’usine Toyota chargée de la production de la Yaris à destination du marché européen.

Le nom que je porte (Dussart) est fréquent dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais. Jadis, il était donné aux personnes originaires d’un « sart » (dit aussi « essart », du bas latin « exsartum »), lieu désignant une terre défrichée pour être cultivée. Variantes parfois rencontrées : Dusart (avec un seul « s »), Dessart et Desart. À Onnaing, en plus de leur nom officiel, les familles avaient l’habitude de porter jusque dans les années 1950 un sobriquet lié à une particularité physique de l’un·e de leurs ancêtres. Cela pouvait aussi être un trait de caractère, une anecdote, une profession, le prénom d’un·e proche, etc. Les familles Dussart étant nombreuses et la plupart n’ayant aucun lien généalogique entre elles, ces sobriquets étaient particulièrement utiles pour les distinguer. Il y avait ainsi les Dussart Fin-Poil, les Dussart Pape, les Dussart Momon, les Dussart Firmin, etc. En ce qui concerne mon arrière-grand-père et mon grand-père paternels ainsi que mon père, ils étaient des Dussart Sifore (prénom du frère du père adoptif de mon grand-père paternel). En ce qui me concerne, dans les années 1960 et 1970, les gens d’Onnaing se contentaient de me surnommer le « p’tit-fils à Charlot » (diminutif du prénom de mon grand-père paternel, Charles Dussart). À propos de ce grand-père paternel, il a milité activement de 1920 à 1940 au sein du groupe anarchiste d’Onnaing. Sans ma grand-mère paternelle et sans mes parents qui ont su me transmettre quelques bribes de son engagement, je n’aurai probablement pas suivi la voie militante qui a été la mienne à partir de 1977 (cf. ici et ). Je profite de cet article pour dire un mot sur François Behen, mon arrière-grand-père maternel. Né dans la Brabant wallon (Belgique), il était membre de l’Internationale ouvrière et se déplaçait beaucoup dans le cadre de ses activités militantes. Je ne l’ai pas connu mais, quand j’ai moi-même commencé à militer, ma mère m’en a un peu parlé, me racontant notamment qu’il avait participé à Onnaing dans les années 1930 à la création d’un club de gymnastique lié au mouvement ouvrier.

PS : plein de gros bisous à ma fille Chloé née en 1984 et qui vit actuellement au Laos !
Chloé et Eric Dussart (1985)

Ma fille et moi en 1985

Cet article, publié dans famille, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s