Georges Brassens : « une philosophie de vie teintée d’humanisme et de révolte »

Cette année, et particulièrement ce mois d’octobre, a marqué le centenaire de la naissance de Georges Brassens. Comme beaucoup d’entre vous je suppose, cet artiste m’a profondément marqué (et ce, dès mon enfance). Ne pas l’évoquer ici était donc impossible ; d’où ce petit article ! Mais quelle chanson choisir pour illustrer ma publication ? « Le gorille » ? (que je sifflotais à la fin des années 1970 lorsque que je collais à Valenciennes des affiches de la FA contre la peine de mort). « La non-demande en mariage » ? (au son de laquelle je me suis marié 😉 en 1996 à Lille grâce à la perspicacité d’une adjointe au maire, Véronique David, qui connaissait les convictions profondes de ma compagne, Véronique Marchand, et de moi-même concernant l’institution du mariage). De « La mauvaise réputation » à « Stances à un cambrioleur » en passant par « Le Blason »… la liste des chansons que j’adore est longue. Finalement, j’ai choisi « La complainte des filles de joie » car l’utilisation par certaines personnes (y-compris dans les milieux militants) de l’expression « fils de pute » pour insulter leurs ennemis m’a toujours énervé. Comme le chante Brassens : « Il s’en fallait de peu, mon cher, que cette putain ne fût ta mère » ! Continuer de lire Georges Brassens : « une philosophie de vie teintée d’humanisme et de révolte »

Hommage à Joan Pau Verdier, chanteur occitan et libertaire (1947 – 2020)

Joan-Pau Verdier est mort le 21 juin 2020 à Brive-la-Gaillarde (Corrèze). Militant occitaniste et libertaire, il avait participé en 1969 à la création de la Fédération anarchiste-communiste d’Occitanie. De sa voix profonde et rocailleuse, il chantait en langue d’oc et en français. Continuer de lire Hommage à Joan Pau Verdier, chanteur occitan et libertaire (1947 – 2020)

Biographie militante de mon grand-père paternel, Charles Dussart (1901-1971)

Mon grand-père paternel milite de 1922 à 1939 au sein du groupe anarchiste d’Onnaing (qui se réunit à son domicile) ainsi qu’à l’Union anarchiste (UA). Le 7 juin 1924, il épouse Laure BOULANGER (dite Ferdinande), ouvrière à la faïencerie d’Onnaing. À cette époque, il habite au 92 rue de l’Industrie à Onnaing et travaille dans cette ville d’abord comme chauffeur-livreur d’une brasserie puis comme ouvrier métallurgiste à l’usine VENOT. Le 1er novembre 1924, il participe au congrès de la Fédération Nord Pas-de-Calais de l’Union anarchiste (UA) qui se tient à Onnaing et il est nommé secrétaire de cette fédération. Entre 1925 et 1926, il héberge à son domicile (28 rue Giraud à Onnaing) un militant espagnol de la Confédération nationale du travail (CNT) exilé en France à cause de la dictature de Primo de Rivera. En février 1925, il organise une tournée de propagande de l’anarchiste Louis LORÉAL dans la région Nord Pas-de-Calais (Lille, Carvin, Roubaix, Ablain-Saint-Nazaire, Wattrelos, Marcq-en-Barœul, Seclin, Onnaing et Maubeuge). En 1936, il participe au cinéma d’Onnaing à la projection d’un film sur la Révolution espagnole en présence de Sébastien FAURE. La salle est comble et les gens applaudissent avec enthousiasme à l’issue de la projection (« Ton grand-père était tellement heureux qu’il en avait les larmes aux yeux » me confiera ma grand-mère à la fin des années 1970 alors que je lui posais des questions sur l’engagement politique de mon grand-père). Continuer de lire Biographie militante de mon grand-père paternel, Charles Dussart (1901-1971)

Il y a 100 ans débutait la Makhnovchtchina

Il y a 100 ans (septembre 1918), dans une grande partie de l’Ukraine, débutait la Makhnovtchina, un mouvement révolutionnaire qui – parallèlement à la mise en place d’une société égalitaire et autogestionnaire – lutta à la fois contre les troupes d’occupation austro-allemandes, contre les nationalistes ukrainiens, contre les partisans de la Russie impériale (les blancs) et contre les bolchéviques au pouvoir à Moscou (les rouges). … Continuer de lire Il y a 100 ans débutait la Makhnovchtchina

Hommage à mon ami Ghislain Gouwy (1936-2018)

Un vieux lion s’en est allé. Il ne dira plus sa Flandre rêvée (« mythique et non mystique », « charnelle », « sans drapeau ni frontières » comme il tenait à le préciser). Ses colères ne feront plus se courber les puissants et les hypocrites. Poète « enraciné », conteur et animateur de radio (cf. l’émission « En direct de Bruegeland » qu’il anima pendant de nombreuses années sur Radio Uylenspiegel), il ne colportera plus les nouvelles de son pays. Continuer de lire Hommage à mon ami Ghislain Gouwy (1936-2018)