« L’ARBRE-MONDE » : un merveilleux roman pour les amoureux/ses des bois et des forêts

À celles et ceux qui comme moi aiment les arbres, les bois et les forêts, je recommande la lecture de L’ARBRE-MONDE de Richard Powers. Difficile de résumer ce livre qui l’année dernière a obtenu le Prix Pulitzer de la fiction et qui nous raconte l’histoire de neuf personnages (six individus et un couple) s’engageant au fil des pages dans le combat écologique (chacun/chacune à leur manière, puis ensemble pour celles et ceux dont les destins vont se croiser). Un roman feuillu et arborescent composé de quatre parties métaphoriquement intitulées « Racines », « Tronc », « Cime » et « Graines ». Une fiction pleine de références scientifiques (sur la façon notamment dont les arbres communiquent) et qui nous invite à la rencontre du monde végétal, avec un ton parfois un peu amer à l’image de cette citation : « Un arbre est une créature miraculeuse qui abrite, nourrit et protège tous les êtres vivants. Il offre même de l’ombre aux bourreaux qui l’abattent ». Continuer de lire « L’ARBRE-MONDE » : un merveilleux roman pour les amoureux/ses des bois et des forêts

Sur la tombe d’Albert Camus

De passage dans le Vaucluse, une amie provençale m’a emmené à Lourmarin sur la tombe toute simple mais très émouvante d’Albert Camus. L’occasion de redécouvrir – via une recherche rapide sur internet – la sensibilité libertaire de cet écrivain, philosophe, dramaturge et journaliste français. Ci-après un extrait du dossier de presse diffusé lors de la parution du livre « Albert Camus et les libertaires » (éditions Égrégore, 2008). Continuer de lire Sur la tombe d’Albert Camus