André Biagiotti, conteur ollioulais

Dernièrement, j’ai fait la connaissance d’André Biagiotti, un « bagna » [1] né dans les années 195O. Au fil de la conversation, j’ai appris qu’entre 1999 et 2008 André avait écrit une dizaine de livres, tous se situant à Ollioules (la commune où je vis) et dans les environs.

De retour à la maison, je suis allé sur le site de la maison d’édition ayant publié les livres de cet écrivain autodidacte ollioulais et j’ai commandé le premier d’entre eux : « Contes du Var – le mistral les emporte ». Extrait du 4e de couverture : À travers ces contes, l’auteur tente de décrire son amour du Var et d’Ollioules, son pays, de ses paysages, de ses habitants, les gens simples dont il fait partie. C’est l’enfance et l’adolescence d’un « moussi » [2] de la « raille » [3], les copains, toute une époque disparue. Ces histoires contiennent toutes une part plus ou moins importante de vérité. La Reppe, le Destel, coulent à travers ce livre. Le vent qui bouscule la Provence, l’un de ses trois fléaux, le mistral, ainsi que le disaient les Anciens, souffle dans ces pages.

Ayant terminé la lecture de ce livre, j’en ai parlé à Michel (l’un de mes voisins et amis) pour savoir s’il connaissait André Biagiotti. Michel m’a répondu que non seulement il connaissait André mais que, de surcroît, il possédait deux de ses ouvrages (« Historiettes du Var » & « Petites histoires varoises« ) et qu’il pouvait me les prêter. J’en ai parlé aussi à Christian (un autre de mes camarades ollioulais) qui, lui, m’a recommandé « Destel » (un roman d’anticipation écrit en 2008 et dont l’action se déroule en 2024) et « Le révolté – un ardéchois dans le Var », ouvrages que je vais commander sur le site des éditions Lacour dès que j’aurai fini la lecture des deux livres prêtés par Michel…

> Les livres d’André Biagiotti sur le site de son éditeur
Notes :
[1] Bagna : ancien surnom donné aux habitant·es d’Ollioules (du verbe provençal « banhar » qui signifie « mouiller »)
[2] Moussi : terme provençal utilisé pour désigner un enfant (synonyme de dròlle, minòt, pichon, etc.)
[3] Raille : mot toulonnais utilisé pour désigner une bande de jeunes

2 réflexions sur “André Biagiotti, conteur ollioulais

    1. Bonjour Thierry,
      Oui, je suis toujours abonné à Fragments. ❤️
      Concernant André Biagiotti, je vais poursuive la lecture de ses livres puis j’enverrai peut-être quelques lignes sur lui à Fragments.
      Bien fraternellement,
      Eric
      PS : Je profite de ce commentaire pour informer celles et ceux qui le liraient et qui ne connaitraient pas la revue Fragments que celle-ci est consacrée à la littérature prolétarienne et qu’elle est publiée par le Cercle culturel de littérature ouvrière, paysanne et sociale.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s